Le Plantin, un nouveau pain aux saveurs uniques

Peut-être l’avez-vous déjà repéré dans notre étalage ? Le Plantin, un tout nouveau pain, a fait son entrée dans la grande famille d’Une Gaufrette Saperlipopette. On vous dit tout sur ce nouveau venu ! 

Chaque année, Claude Bodson, notre « maître-céréalier », et Dominique Lepièce, ingénieur agronome, testent de nouvelles variétés de céréales. « Avec notre entreprise, Triti-Sano, nous nous avons pour principe de ne pas rester sur nos acquis et de toujours chercher à améliorer la qualité de nos farines », explique Claude Bodson.

Comme pour le vin, les saveurs exprimées par la farine dépendent de plusieurs paramètres : la variété de céréale (ses caractéristiques génétiques), la terre où elle a poussé (le terroir), les conditions météorologiques pendant sa croissance, la manière dont elle est cultivée, etc.

Claude Bodson et Dominique Lepièce.

Deux années de recherche, un pain

Plantin, c’est le nom d’un lieu-dit situé entre Othée et Villers-l’Évêque. C’est à cet endroit que le blé utilisé pour le pain du même nom a poussé.

« L’arrivée de ce nouveau pain dans l’étalage d’Une Gaufrette Saperlipopette, c’est l’aboutissement de deux ans de recherche », explique Claude Bodson. Car il ne suffit pas de semer, faire pousser et récolter la céréale à maturité… Il faut aussi, après un temps de séchage et de repos, faire analyser les grains de blé et la farine obtenus, pour en connaître les propriétés et en vérifier la qualité.

Si les résultats de tout ce cheminement sont satisfaisants, le grain, écrasé et transformé en farine est livré dans nos ateliers. Une nouvelle étape commence : la création de recettes. On découvre alors comment la farine réagit et les saveurs qu’elle développe.

 

De la farine au pain

Dans le cas présent, cette nouvelle farine blanche a d’abord donné naissance à un pain : « La farine utilisée pour le Plantin est une teneur très faible en protéines, ce qui fait qu’elle est pauvre en gluten. Cela donne un pain qui reste assez compact mais a un goût vraiment typé », explique le chef Éric Michaux.

Il se chuchote que d’autres recettes sont en cours d’élaboration et pourraient aboutir très prochainement à de nouvelles saveurs à vous proposer…